« Il suffisait d’un rien, d’un geste… »

Capture

 

Michel Perpignaa nous gratifie d’un nouvel article pour la réserve, bonne lecture :

« Il suffisait d’un rien, d’un geste… »

coup-franc

…d’une étincelle, et aussi d’un peu de lucidité pour remporter la victoire

Les Bleus de Bournos, menés au score contre le cours du jeu, sont bien parvenus à revenir, mais la victoire qui leur tendait les bras leur a finalement échappé par manque de réalisme dans le dernier geste…

Le match est engagé, viril mais aura toujours été disputé dans un bon esprit. Les Bleus de Bournos se créent les meilleures occasions mais les tentatives manquent de peu le cadre. Le terrain étroit favorise les centres mais la clairvoyance n’est pas au rendez-vous. Et comme c’est souvent le cas, ce sont les locaux qui, après une contre-attaque rondement menée, ouvre le score de belle manière (1-0)

Ragaillardi par cette réussite, Mourenx reste menaçant jusqu’au repos.

Dès la reprise, les Bleus vont exploiter leur supériorité physique et multiplier les occasions devant une défense locale bien trop statique

Il faudra attendre une bel échange au milieu de terrain pour voir Rémi décaler sur le côté gauche Ezequiel, qui vient d’entrer en jeu, et qui frappe du gauche sans contrôle. Le gardien de Mourenx n’est pas exempt de tout reproche sur ce coup-là, mais l’essentiel est là, le ballon est au fond des filets (1-1) et l’égalisation largement méritée

Bien entendu, Mourenx accuse le coup, les Bleus poussent: Ezequiel par deux fois met la balle au fond, mais les deux buts sont justement refusés pour hors-jeu. La tête de Simon frôle le poteau (voir l’action en fin de vidéo ci-dessous) puis sa reprise trouve le poteau sur un remarquable débordement sur l’aile droite.

Les dernières minutes du match sont de plus en plus confuses, les frappes s’égarent, les contrôles deviennent approximatifs et les locaux parviennent même à se créer des situations bien dangereuses. On en restera là, sur ce score de parité ou « empate » comme on dit en Uruguay, au pays d’Ezequiel…Et de son cousin Facundo Piriz qui a signé cet été à Montpellier, et qui commence à faire sa place en Ligue 1…

Si vous souhaitez en savoir un peu plus sur le football en Uruguay, Penarol ou Nacional, un reportage très intéressant réalisé par MHSCTV sur Facundo Piriz: http://www.mhscfoot.com/articles/2017-2018/equipe-pro/facundo-piriz-la-concurrence-est-saine-nous-sommes-tous-partenaires

Hasta luego

Miguel P.

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.