Volley : 1ère victoire en N3

ES BOURNOS DOUMY

Volley-Ball

Nationale 3

FR Ger – ESBDG (A) : 2-3 (17-25,24-26,25-23,25-23,12-15). Première victoire à l’extérieur pour la « A » qui s’impose au bout de 2h30 de suspense. Dimanche prochain, réception de Castres (15h).

Régionale 2 filles

ESBDG (C) – Gelos : 1-3 (19-25,20-25,27-25,23-25). L’apprentissage continue : face à une équipe de Gelos soudée malgré un effectif minimum, les jeunes ont commis trop de fautes pour espérer un meilleur résultat. A corriger si elles veulent exister dans ce championnat.

ESBDG (B) – Orthe (B) : 2-3 (25-11,22-25,21-25,25-18,18-20). Elle n’est pas passé loin, la 1ère victoire ! Dommage, car les sets gagnés l’ont été aisément, mais le tie-break a basculé du côté opposé.

M11 (à Bournos) : premier plateau de la saison pour les pitchounettes de l’école de volley avec leurs homologues du Luy de Béarn et de Lons.

Régionale 2 masculine

Cette seconde rencontre à domicile samedi était l’occasion de découvrir l’équipe bigourdane d’Ibos qui a préféré délaisser les voyages en Occitanie centrale à Toulouse, Rodez ou Montauban de l’année passée pour venir garnir les rangs de la Régionale 2 sud-gasconne pour notre plus grand plaisir. Car plaisir il y a toujours à affronter une équipe qui joue bien et qui a donné du fil à retordre aux bleu et blanc dès l’entame de match où l’écart de point reste en faveur d’Ibos. On pense alors le set perdu mais une belle remontée permet aux bournosiens  de passer devant et de s’imposer 25-23.

Probablement un peu déstabilisés d’avoir perdu ce premier set qui leur semblait acquis, les joueurs d’Ibos ont une baisse de régime. Devant, Damien, Thomas, Bertrand et Julien bien servis par Vincent s’en donnent à cœur joie et la réussite est presque insolente, 25-20.

Mais telle une pâtisserie au four mal surveillée un dimanche matin quand le téléphone sonne, les bleu et blanc se dégonflent dans un troisième set qualifié de « reposant » pour les relativistes ou de « pitoyable » pour les spectateurs, qui débute par un 0-10 pour Ibos et se termine sur un score de 14-25.

La remobilisation débute alors dans le dernier set qui est à l’image du premier, la fatigue en plus. Ibos mène mais Bournos qui se bat sur chaque ballon gagne à la fin et de la plus belle des manières : grâce au contre destructeur de Cholet qui avait troqué son maillot de libéro pour celui de central. 26-24, L’ahar qu’ei plegat* !

Après le plaisir vient aussi la douleur qui a marqué cette fin de semaine au club. La douleur d’un copain et joueur de l’Entente, Guillaume, qui a perdu sa maman. Les pensées de soutien de tout le club volent vers lui dans cette dure épreuve. Courage.

*L’affaire est pliée !

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.