Bournos quitte la Coupe de Nouvelle Aquitaine : 0-3 face à l’ASMUR, score sévère

La hiérarchie a été respectée :  l’équipe de l’ASMUR qui jouera à coup sûr le haut du tableau en R3, soit deux niveaux au-dessus de Bournos, a été patiente et a concrétisé en fin de match sa victoire. Les trois buts d’écart paraissent sévères au regard de la prestation de nos joueurs.

En première mi-temps, Bournos a fait jeu égal et aurait même pu espérer mieux avec un peu plus de justesse. Les deux équipes présentaient un effectif remanié, avec quelques joueurs laissés au repos de chaque côté. Mais le public a assisté à une rencontre intéressante. Nos Bleus atteignent le repos sur le score de 0 à 0.

Au retour des vestiaires, les visiteurs font parler leur expérience et Bournos perd petit à peu sa confiance en même temps que l’on note une baisse de condition physique. Depuis le début de la saison, ce n’est pas la première fois  qu’aux alentours de la 60ème, on constate cette fatigue collective. C’est une marge de progrès notée par Alex et qu’il tâchera d’améliorer avec l’engagement de chacun. A la 60ème minute donc, les visiteurs ouvrent le score suite à une incompréhension entre deux de nos joueurs. Une aubaine pour l’ASMUR qui n’en demandait pas (0-1)

La réaction de nos joueurs est certes généreuse mais de plus en plus désordonnée. Sur un coup-franc excentré, c’est au contraire l’ASMUR qui double la marque sur une action qui rappelle cruellement un but encaissé en Coupe de France face aux FC Portes Entre deux Mers…(on notera que cette équipe, qui était venue éliminer Bournos, vient de sortir Orthez par 5 buts à 1, excusez du peu…).

0-2 pour les visiteurs

Le score, déjà sévère, n’en restera pas puisque l’ASMUR trouvera encore l’ouverture dans les arrêts de jeu. Score final : 0-3

Alex, le coach : « on apprend, face à une équipe de niveau supérieur…On n’est loin d’être largués dans le contenu du match, et je trouve le score bien lourd. Mais on pêche encore par manque de condition physique, surtout après l’heure de jeu, quand les espaces se font plus grands et la technique un peu moins maîtrisée. Pourtant, j’ai confiance en mes joueurs, je suis certain qu’ils vont faire les efforts nécessaires pour que l’on joue le (très) haut du tableau du championnat. A commencer par le week-end prochain où nous rencontrons, une fois encore, des équipes réserves de clubs dont les équipes fanions jouent en Ligue : Bourbaki (R) pour notre équipe réserve et …Le Luy de Béarn (R) ! pour notre équipe fanion. Avec le retour de quelques joueurs, dont Clément qui fait un bel effort pour être parmi nous, nous comptons ramener de bons résultats »

Michel et Alex, par téléphone en Bluetooth depuis sa voiture, sur la route de l’entraînement de mardi…

Les Chiefs, franchise néo-zélandaise d’Hamilton, ont couru pour attraper des moutons durant leur préparation physique. Un retour aux sources pour nombre de rugbymen all-blacks agriculteurs ! Il paraît que ce n’est pas si facile d’attraper un mouton, tu confirmes Baptiste ?

 

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.