3-3 : le score du jour

3-3 en première, 3-3 en réserve, un score de rugby à l’ancienne (rapellez-vous des Thèze-Arzacq des années 70)…score devenu bien rare dans le rugby d’aujourd’hui et assez peu courant en foot. On constatera que la première a pris certes trois buts en un match, mais reste à proximité des premiers malgré les matches en retard qu’il conviendra de remporter

La réserve était opposée à la Réserve des Espagnols de Pau sur un terrain très lourd, à côté du « Quick ». Et rapide, il fallait l’être pour voir le premier but des locaux. D’après l’un des arbitres assistants, qui nous raconte l’action tout en gardant un oeil avisé sur le jeu et sur la ligne du hors-jeu en particulier, rien n’est perdu, les Bournosiens ne sont pas encore rentrés dans leur match.

C’est tellement vrai que sur l’une de leurs premières attaques construites, Simon trouve Anthony en  profondeur, qui égalise de belle façon. On s’aperçoit vite que le gardien adverse n’est pas un vrai gardien tant il relâche de ballons. Il suffirait peut-être de cadrer pour le mettre en difficulté. Aussitôt fait : sur une mauvaise relance des Espagnols, Robin reprend sans contrôle et laisse le portero sans réaction. Le nervosité gagne quelque peu l’équipe locale mais l’arbitre maîtrise la rencontre.

2-1 à la mi-temps. Au retour des vestiaires, là non plus, il ne faut pas perdre de temps. Les locaux, coup sur coup, font trouver les filets sur deux magnifiques  frappes. La première est détournée, en vain, sous la barre par x. La deuxième trouve directement le petit filet. Deux superbes buts, il faut le reconnaître.

Les locaux mènent 3-2, le jeu devient de plus en plus brouillon, la fatigue et le terrain difficile n’aidant pas. Les locaux peuvent tuer le match mais pêchent par excès d’individualisme. Les Bleus de Bournos, toujours courageux, se procurent de belle occasions pour égaliser, souvent sur coup-francs. Le gardien espagnol laisse glisser la balle sous son bras, mais le ballon sort au ras du poteau. Les dernières minutes sont tendues. Sur le terrain d’à côté, l’équipe 1 des Espagnols vient d’ouvrir le score face à Monein. Aplauso !

 

 

On joue la dernière minute. Un dernier coup-franc fort bien tiré par Capitaine Lionel au deuxième poteau trouve la tête de Julien qui catapulte le ballon au fond des filets (voir photo ci-jointe pour vous donner une idée)

Bronca des Espagnols, les Bleus et le kop bournosien fêtent le but.

 

 

Un très beau but pour un partage des points somme toute équilibré. Un 3-3 encourageant, qui vaut certaines victoires…Coach Jean-Mi est soulagé. On fera les comptes plus tard…

Michel

 

 

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.